Le n°5

Le nouveau numéro de la revue est sorti le 14 avril.

Mise en bouche – Autour de son grand thème, « Les pôles, futurs points chauds du globe ? », la revue vous propose – entre autres – une enquête sur les archives de la Stasi, un portfolio japonisant, l’envers du décor de la diplomatie du football, de nombreux entretiens et jeux autour des relations internationales.

Capture d’écran 2014-04-23 à 21.23.38

Edito

L(‘)Oi(e) de l’attraction universelle.(1)

(1. La force d’attraction de l’Oie est proportionnelle au nombre d’années durant lesquelles elle s’est fait désirer.)

Un petit pas. Un autre. Une enjambée. Nous voilà lancés.

L’Oie se trémousse, se contorsionne, toute engourdie de cette longue veille de deux ans. Elle n’a pas pris une rise, quelques pattes d’Oie çà et là. Très vite, elle s’enjaille face à l’engouement. Son mordant vous a manqué ? Elle se réveille. La nouvelle génération d’oisillons ne la connaît pas ? Elle prend le pari de les amuser. Foi d’Oie.

Mais qui se cache derrière le Jeu de l’Oie ? Soudée au-dehors, folle basse-cour en son sein, une joyeuse équipe a su dompter la confiance de l’oiseau sauvage.

Parce qu’avoir tenu dans les mains un Jeu de l’Oie il y a deux ans a pu donner à certains d’entre nous l’envie de ne s’engager pour rien d’autre sinon cet objet de papier cartonné, le Jeu en vaut la chandelle ; l’Oie ne sera plus jamais mise en sommeil.

Dépeindre dans tous ses détails un nouveau souffle de vie n’empêche guère une coordinatrice de plumes de s’endormir sur son premier éditorial de veille d’impression. Eh oui, l’Oie a déjà repris ses vieilles manies. Les nuits raccourcies, de long en large le pavé battu, à la fin les imprévus ; tout cela ne saurait se soustraire à la douce aventure avicole.

Trêve d’oiseries, ce numéro s’impatiente de voir ses pages tourner, et l’Oie joue des coudes pour amener personnellement son lecteur à visiter son cabinet de curiosités.

En deux mots : Pourqu’Oie ? Comment ? Le Pourqu’Oie du Comment(2)

(2) Premier éditorial du premier numéro.

Longue vie au Jeu de l’Oie,

 

Janyce Obrecht

Rédactrice en chef du JDO